08 mai 2010

LE CORSE ET LE PARISIEN (16)

ok, bon ce chapitre est mini rikiki, si j'ai le temps d'en écrire un autre aujourd'hui je le posterai (ce qui est très peu probable), sinon je le ferai dans le courant de la semaine. Voila, bonne lecture !

Ça faisait cinq jours qu’ils étaient séparés. Marc était retourné à la fac dès le lendemain, lui et Sam s’ignoraient. Marc ne parlait à personne, alors que Sam s’était vite intégré à un groupe. De son côté, Marc se disait qu’il avait de la chance que Claire soit là, comme ça il pensait à autre chose. Et la compagnie de son ex n’était pas désagréable, bien au contraire. Il était heureux de la revoir. Et étonnement l’absence de Sam ne lui pesait pas tant que ça. Marie venait de temps en temps, et ils allaient au club ensembles. Claire en profitait pour essayait de reprendre Marc, après tout il avait bien dit qu’il était bi, elle dansait toujours avec lui. Un soir qu’ils rentraient tous les deux elle lui dit qu’elle avait plutôt mal vécu leur séparation, elle regrettait énormément de l’avoir quitté. Il n’avait pas su quoi répondre. Mais à peine avait-il refermé la porte qu’elle s’était jetait à son cou et l’avait embrassé. Très surprit il ne réagit pas. Elle le lâcha et se rendit dans sa chambre.

Depuis Marc ne savait plus vraiment comment se comporter vis-à-vis d’elle. Il avait bien remarqué qu’elle tentait de se rapprocher à nouveau de lui depuis son arrivée à Paris, mais il s’attendait à ce qu’elle réagisse beaucoup plus mal à l’annonce de sa relation avec Sam. Il avait espéré qu’elle comprendrait mais visiblement non. D’autant plus qu’elle avait en quelque sorte le champ libre, car même si c’était encore dur de se l’avouer, il était célibataire, seul avec ce qui lui restait de souvenir de Sam. Il le voyait encore tous les jours ou presque à la fac, c’était une situation qu’il avait du mal à supporté, et il devait bien avouer que quand il rentrait chez lui il était bien content de retrouver la joie de vivre de Claire. Sa présence dissiper un peu l’absence de Sam. Il en arrivait même à souhaiter de tout son cœur de la retrouver le plus vite possible. Fuir la fac, la vue de Sam, chassé une partie de sa vie, et de lui. Finalement Sam avait raison : il s’assumait tel qu’il était dans le présent, mais dès qu’il était confronté à son passé, qu’il voyait Claire, pensait à ses parents et à son île, il ne pouvait s’imaginer avec Sam, ou un homme en général. Il en avait honte et se disait que sa rupture avec lui était la meilleure chose qui pouvait arriver à son ex-amant, il ne souffrirait plus, et lui non plus. Oui en fin de compte, tout était bien. Très bien. Il ne lui manquait plus qu’un détail : l’amour, qu’il alla chercher une nouvelle fois dans les bras de Claire.

C’était un mardi soir, trois semaines depuis que Claire était là. Marc avait décidé qu’il allait se remettre avec elle. Elle lâcha un « Oh ! » de surprise en le voyant arriver avec un bouquet de roses blanches dans les mains. Elle sourit amoureusement comme elle le faisait si souvent à l’époque. Il se pencha et déposa un baiser papillon sur ses lèvres, les faisant rougir tous les deux. Le soir là, ils firent l’amour, il jouit en pensant à quelqu’un d’autre, et laissa échapper quelques larmes.

Posté par kiriachan à 11:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur LE CORSE ET LE PARISIEN (16)

Nouveau commentaire